La triste fin du généralissime Toufik

L’ancien patron du Drs qui a Régné en maître pendant vingt-cinq ans sur les services de sécurité et par juxtaposition sur l’Algérie a été arrêté et doit comparaître devant le tribunal militaire de Blida. Les faits qui lui sont reprochés sont très grave et passibles de la peine de mort. Le dossier est très lourd, et pourrait relancer les dossiers en suspens par devant la cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité, sévices corporels avérés, tortures, liquidation extra judiciaire et doit répondre sur les disparus qui se comptent par milliers dont les familles sont sans nouvelles et haute trahison. Et sans compter le volet économique qui est sans égale dans tout le continent Africain et pourtant qui n’est pas un exemple de bonne gouvernance, et dont l’Algérie est en peloton de tête pour les malversations, les détournements et rétro commissions avec des chiffres astronomiques. C’est l’homme qui a imposé Bouteflika en 1999 à la tête de l’état Algérien, mais c’est encore lui qui a validé la venue de feu Mohamed Boudiaf avant d’ordonner son exécution.

L’arrestation de Mohamed Médiène aliasToufik, s’est faite simultanément avec l’arrestation de Tartag alias Bachir le tortionnaire du tristement célèbre cpmi de Ben Aknoun, et du vizir de la présidence Said Bouteflika.

Mustapha Zentar pour Maghrebscope.

About Maghrebscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *