En exclusivité sur Maghrebscope: L’acte d’accusation aux Usa contre Julian Assange

L’arrestation de Julian Assange, fondateur de Wikileaks grâce à un marché de dupes entre états et après sept années passées cloîtré dans l’enceinte de l’ ambassade d’Equateur en Grande Bretagne représente un fait majeur, symptomatique d’une époque qui fait que les principes moraux portés aux nues par une civilisation pendant quelques décennies, soient transformés en essuie pied par les leaders de cette même civilisation, sacrifiés à l’autel des sombres intérêts dits internationaux.
Cet amer constat ramène à la rude réalité ceux qui font de l’apologie d’un “humanisme grandi” leur postulat.
Aucune lutte n’est jamais définitivement gagnée. Ni celle de la citoyenneté, ni celle de l’égalité entre les genres, ni celle de la démocratie (la vraie pas celle de façade). A fortiori, celle pour le droit à l’accès à l’information non plus, et pour son corollaire, la protection des lanceurs d’alerte,  et de journalistes encore moins. Et la violation de ces principes glorifiés en façade est d’autant plus significative quand elle relève d’États qualifiés de grandes démocraties.

Mustapha Zentar pour Maghrebscope.

L’acte d’accusation aux Usa, contre Jullian Assange:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About Maghrebscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *