Coup d’état constitutionnel en Algérie

 

Sourd aux revendications de son peuple, Bouteflika persiste et signe un énième coup d’état dont le régime s’est fait une spécialité, mais cette fois ci en prolongeant de fait un mandat pour une période non définie. On s’achemine inévitablement pour une présidence à vie taillée sur mesure pour un homme qui a participé à tous les complots ourdis contre l’avènement d’une Algérie pacifiée, prospère et vitrine pour les peuples épris de liberté et de dignité. A noter que sa candidature est anti constitutionnelle qui ne pouvait être validée même avec des certificats médicaux de complaisance, et que le vote ne pouvait être reporté que par deux cas de figure que sont une guerre ou décès du chef de l’état et par la seule décision du conseil constitutionnel.

About Maghrebscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *